fbpx

Sonne ma clochette

Reconnaître l'épuisement chez un aidant

La plupart des gens ont entendu parler ou étudié la théorie du conditionnement de Pavlov, également connue sous le nom de conditionnement classique. En termes simples, c’est quand un stimulus conditionné (c’est-à-dire une cloche) est associé à un stimulus inconditionnel (c’est-à-dire un chien qui salive en anticipant qu’il recevra une friandise). Eh bien, M. Pavlov, je suis ce chien.

Tout en aidant mes parents au fil des ans, je recevais des appels téléphoniques à toute heure du jour et de la nuit. Parfois, c’était juste une pure désorientation – un appel à 2 heures du matin me demandant si je venais me rendre visite, et d’autres fois, c’était quelque chose de grave qui impliquait une ambulance.

Au fil des années, les appels sont devenus de plus en plus fréquents. Je sentais coupable de ne quand je ne répondais pas mais en même temps cette sonnerie me faisait mal au bas-ventre. Le moment où j’ai réalisé que j’avais un cas classique de conditionnement, c’était quand je regardais Le Trône de Fer (Game of Thrones). Continuez à lire, vous comprendrez pourquoi …

Alerte au Trône de Fer

J’étais accro à Trône de Fer. Je l’ai regardé religieusement.  J’ai eu des conversations au travail à ce sujet et j’avais même l’habitude de me lever le matin dérangée par le spectacle de la veille. Obsédée vous dites… et comment! J’étais tellement captivée que ma sonnerie de téléphone pour les appels de mes parents était TdF! Vous pouvez donc imaginer que les appels fréquents de ceux-ci m’ont fait entendre TdF toute la journée et toute la nuit.

Nous nous installions un soir pour regarder un des derniers épisodes de la série. Je me suis levée pour faire un thé et l’émission a débuté. J’ai entendu la chanson thème et j’ai eu un serrement à l’estomac… «ils m’appellent à nouveau… qu’est-ce que ça peut être encore!».  Par habitude, je suis allée chercher mon portable pour répondre mais ce n’était pas un appel entrant, c’était le début du programme.

« … j’ai commencé à avoir mal au ventre … ils m’appellent à nouveau … et maintenant quoi !! « 

Lorsque nous prenons soin d’un être cher qui décline lentement, certaines choses ou situations commencent à nous conditionner. Nous avons des réactions, soit émotionnelles ou soit physiques mais c’est notre tête qui nous envoie des signes. Pour moi, c’était le premier signe que je souffrais d’épuisement.

Celui d’être constamment en «mode alerte», de s’attendre à ce que quelque chose se passe, qu’une d’urgence se pointe ou simplement de se sentir coupable que la personne dont vous prenez soin ne se sente pas en sécurité et veuille vous voir.

Être constamment dans ce «mode d’alerte» est épuisant sur le plan émotionnel et je dirais encore plus que n’importe quel travail physique que j’ai jamais fait. Vous ne pouvez pas simplement vous reposer et vous sentir mieux après un épuisement émotionnel. Ça prend plus qu’un après-midi au spa. En fait, n’importe quel moment de loisir semblait ajouter plus à mon épuisement parce que ça augmentait encore plus ma culpabilité. C’est le genre de mécanisme qu’on ne peut réellement comprendre qu’en l’ayant vécu.

Le recul et la perpective

Avec le recul, j’aurais dû aller chercher de l’aide avant que cette sensation de malaise dans mon ventre ne s’installe – avoir quelqu’un qui puisse venir pendant quelques heures pour s’occuper de petites choses, que j’éteigne cette sonnerie pendant un moment. Trouvez un équilibre avant que ne commence le conditionnement. Au final, j’ai réussi à regarder l’intégralité de Trône de Fer (très déçue de la finale en passant) et je suis soulagée que la série soit terminée. J’ai depuis changé de sonnerie. J’ai aussi appris une précieuse leçon: ne choisissez jamais le thème de votre émission préférée comme sonnerie.

Bon, mon téléphone vient de faire bip…. Je vais aller me chercher une collation.

Karine Saba , co-fondatrice de Care4giver et surtout aidante naturelle pour ses parents atteints de démence depuis plus de 10 ans. 

Retour haut de page